apple

Un jour j'ai eu l'idée d'acheter des pommes (oui, il m'arrive de manger des fruits et autres végétaux). D'habitude je prend plutôt des légumes en conserves car les fruits frais ça ne reste pas bon bien longtemps (et les régimes de logos Apple, c'est discutable sur le plan éthique).
D'ailleurs, j'ai échoué et il me restait quelques pommes à la fin de la semaine…

Mais là, je suis quand même stupéfait : les pommes sont là depuis quatre semaines, et elles sont toujours intactes. Aucune trace de pourriture ou de dessèchement. Je ne savais pas que c'était possible à ce point…

Je vais conserver une de ces pommes sans y toucher, et voir combien de temps elle reste bonne.
Vous pensez que si je la mange, je serais moi aussi immortel ?

Sérieusement, quoi : on va pas me dire que c'est naturel pour un fruit de rester bon comme ça aussi longtemps ?

image de leoncillo sabino

28 commentaires

gravatar
PostBlue a dit :

Je ne veux pas savoir avec quoi elle a été arrosée. Tout ça me refait penser aux études sur la décomposition des corps altérée par l'ingestion de conservateurs, de sorte que ton hypothèse d'un devenir immortel - même si peu souhaitable - n'est pas tellement farfelue.

gravatar
Tom a dit :

J'ai une connaissance qui a fait un test un jour avec des tomates. Elle avait été hallucinée qu'une tomate oubliée dans le frigo soit restée intact après trois semaines. Du coup elle a reproduit le test en posant côte à côté une tomate estampillée « bio » et une tomate « classique » ayant suivi un traitement chimique comme c'est la norme aujourd'hui... Et selon ses dires, la tomate bio n'a pas vécu bien longtemps, à peine une semaine avant qu'elle ne commence à faire la gueule. Tandis que l'autre est restée en pleine forme plusieurs semaines.

Je n'ai jamais reproduit le test par moi-même mais j'aimerais. Pomme, tomate, ou autre, c'est pareil je pense.

Les fruits et légumes ne sont pas fait pour tenir aussi longtemps. C'est loin d'être naturel. Ce qui signifierait qu'ils sont blindés de trucs chimiques et qu'en mangeant ces fruits, on fait don de tout ça à notre corps. A moins de, pour une pomme par exemple, couper la peau et un peu de pulpe en dessous et ainsi se priver de la plupart des apports en vitamines de la pomme.

Ça fait déjà quelques années que j'achète uniquement des fruits et légumes de saison et bio. Non pas pour faire le bobo où je ne sais quoi, mais par respect pour mon corps et le goût. Puis j'ai l'avantage d'avoir une magasin bio à côté de chez moi, bien fourni, et qui prend les tickets restaurants sans limite. Et j'évite ainsi la foule de Carrefour.

gravatar
GoustiFruit a dit :

Euh, t'es parisien, c'est ça ?
Ici, à la "campagne", les pommes récoltées peuvent se conserver tout l'hiver dans une cave au frais.

gravatar
groumphdesbois a dit :

Bande de citadins...

Oui des pommes ramassés en septembre peuvent êtres consommés plus de six mois après, si elles sont conservés : si possible la queue en bas (la queue des pommes!) dans un local frais (6 à 10°C) (cave...), à l’abri de la lumière (obscur) et bien aéré.

Et ça sans aucun traitement !

Vérifier régulièrement et retirer les pommes abîmées pour éviter qu'elle ne contamine les autres

gravatar
Tom a dit :

J'avoue, je suis un citadin :) En ville, dans nos supermarchés, nous avons droit à des fruits et légumes à l'aspect irréprochable, qui brillent, et qui tiennent plusieurs semaines dans le frigo ou pire, à l'air libre à température ambiante.

Je suis étonné d'apprendre qu'une pomme n'ayant subi aucun traitement peut être conservée aussi longtemps. Ça fait plaisir à entendre.

Question : pourquoi la queue en bas ?

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@GoustiFruit : non, mais cette pomme est conservée au milieu de la pièce, à la lumière et température ambiante…

Je savais pas pour les pommes (jamais eu de pommier). Les pommes de terre, les oignons et les fèves, ok.

@PostBlue : certains disent qu'avec tout le bordel qu'on mange, les corps ne se décomposent plus aussi bien après notre mort et qu'on soit enterré… J'ai pas été vérifié, mais je veux bien le croire.

@Tom : si jamais tu fais le test, je viens aussi : j'y ai pensé aussi (et analyser par dosage ou autre méthode la quantité de produit qu'ils mettent dedans).

gravatar
groumphdesbois a dit :

"pourquoi la queue en bas ?"

Alors la je sais ne pas !

C'est du genre traditionnel... genre : on a toujours fait ça !

gravatar
GoustiFruit a dit :

@Tom: elles sont moins belles et moins grosses que celles vendues en supermarché, mais elles sont bien meilleures au goût. Comme tout le reste d'ailleurs.

Dans le genre "la composition de ce qu'on mange" j'ai lu quelque part que les épinards qu'on trouve aujourd'hui contiennent 60x (!) moins de fer que les épinards du milieu du siècle dernier...

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@GoustiFruit : pour les épinards, peut-être confonds tu avec la rumeur qui a fait que les épinards étaient bourrées de fer. C'est en effet une erreur de typo (de puissance de 10) qui a répandu le mythe. La naissance du personnage de Popeye date de cette époque, et est due à cette erreur (1929).

gravatar
D a dit :

Ca marche aussi avec les poires (avec la queue préalablement trempé dans de la paraffine)

L'ail et l'échalote, se conservent bien, idem pour les potirons ,citrouille, potimarron, doubeurre et co


@GoustiFruit

Pour ton manque de fer il y a toujours l'ortie ( je le fait en soupe avec des pois cassé )

gravatar
Tom a dit :

Je m'y connais mal en agriculture (même si j'aimerais un jour avoir le luxe d'avoir un bout de terrain et de me mettre à faire un potager digne de ce nom), mais c'est une activité qui s'est hyper industrialisée.

Il y a 100 ans environ, il me semble que la France recensait une majeure partie de sa population travaillant dans l'agriculture. Aujourd'hui, combien de personnes vivent de ces métiers ? Alors qu'il y a pourtant plus de bouches à nourrir qu'auparavant. Il ne faut donc pas s'étonner que, malheureusement, dans un souci de rendement, le paquet est mis pour faire pousser les fruits et légumes plus vite, quitte à les bourrer de produits chimiques.


@GoustiFruit : Moins belles, oui, ça arrive que certaines pommes achetées chez le producteur ou en magasin bio soient moins jolies que les granny brillantes de Carrefour. Mais le calibre se vaut, et le goût en effet, est incomparable.

gravatar
Tom a dit :

C'est peut-être pour ça que l'espérance de vie aurait tendance à faire marche arrière, lentement ? Et que surtout il est plus probable pour un homme de 30 ans aujourd'hui de développer une maladie type cancer dans les 25 années à venir que pour une personne qui avait 30 ans en 1980 ? (Je n'ai aucune source, juste des souvenirs de trucs que j'ai lu à droite à gauche, donc à prendre avec des pincettes).

gravatar
KAO a dit :

Les pommes se conservent très longtemps comparé aux autres fruits même en pleine lumière, en température ambiante et sans traitement.

Attention à l'utilisation du terme "naturel". Dans se qu'on mange il n'y a plus grand chose de naturel, sans parler de la culture, avec les multiples croisements des variétés, résistance au maladie, saveur, grosseur, couleur, etc...

Sur les fruits et légumes difficile de connaitre les traitements fait avant et après récolte. Certaines pommes sont "cirés" pour obtenir un effet brillant. A une époque lointaine le papier de pub qui entourait les clémentines, oranges, mandarines était chargé de produits phytosanitaires et les enfants jouaient avec :(
Les fraises importées d'Espagne sont super dopées (voir reportage capital sur Youtube)

@ Goustifruit: Oui, beaucoup de légumes et fruits ont perdu de vitamine et minéraux au fil des ans.
Les végétaux n'échappent pas à la règle de la rentabilité. Pour avoir un bon produit faut du temps qu'ils soient végétal ou animal.

Chanceux ceux qui ont qq arbres fruitiers et un petit jardin potager, encore faut il que le sol et l'air ne soient pas trop pollué. Bien manager ça devient vraiment difficile ! :((

Idée reçue:
En botanique, la pomme, la poire, la fraise, la mûre, la banane, le melon, le concombre, l'ananas, la figue, ... sont des faux-fruits.

Et l'avocat, la tomate, le mais, le poivron, l'aubergine sont des.... fruits.

gravatar
Nicolas a dit :

Je valide ce qui a été dit précédemment, ça n'a rien d'extraordinaire ni de contre nature. La pomme est certainement le fruit qui se conserve le mieux. Avec un peu de précautions en France on peut en manger toute l'année.

gravatar
Kolchack a dit :

pour les citadins : http://www.cueillettedeservigny.fr/produit.php?prod=66

chez nous, quelle que soit la durée de conservation des pommes (théorique), on a du mal à les garder plus d'un mois (en partant de 40~50 kg environ).
et la grosse différence de celles que nous trouvons à la cueillette et de celles disponibles à l'hyper qu'on voit derrière le verger (il a été construit sur les terres de la ferme), c'est le calibre : le record mesuré cette année dans notre panier fut 621 g pour une pomme (elstar je crois)...

gravatar
manolo a dit :

Parole de normand, les pommes se conservent facilement quelques mois si elle ne sont pas entassées, aérées (pas collées les unes sur les autres) et dans un milieu non surchauffé. Et sans traitement chimique.
Après pour cassé un peu le mythe du bio "c'est meilleurs au gout", prenez la même variétés de pomme par exemple, une bio et une pas bio, la meilleur des 2 n'est pas forcement celle que l'on croit (ça marche aussi avec les fraises). De plus il n'y a pas plus de vitamines dans une pomme bio ou a peine pour une meme variété. Le truc des supermarchés c'est qu'ils sélectionnent des variétés "génétiquement" plus performante en terme de conservation et de présentabilité et du coup les variétés meilleurs gustativement mais de conservation plus délicate ont disparu des étals et c'est bien dommage. Le bio a le mérite de faire resurgir certaines variétés. Après perso, je pense que c'est souvent soit du fanatisme soit du marketing. Exemple : depuis quelques années je me suis délocalisé dans un endroit plus ensoleillé (sauf ces derniers jours) ou il y a des vignes. Et par hasard j'ai discuté avec un vigneron qui ne faisait pas du bio alors que son voisin oui, et il me disait que quand il traitait ses vignes et qu'il y avait un peu de vent, il y avait autant de produit dans celle, (bio) du voisin, que dans les siennes (pas bio). Sauf que lui, son raisin il le vend 4 fois moins cher...
Voila, mon ptit coup de gueule contre le bio et pour la réhabilitation des pommes dans ce monde de geek (on ne peut pas être bon partout ;-))

gravatar
Divers a dit :

Héhé...
tout a été dit plus haut, "bande de citadins" !
Effectivement, les pommes, délicatement déposées queue en bas, à la cave, se conserveront tout l'hiver, jusque vers avril... à quelques exceptions près.
Ca permet d'en manger tout l'hiver (et de faire des tartes avec celles qui ne sont plus trop présentables).
Et ça permet aussi d'en donner aux merles du jardin, pour les aider à passer l'hiver ! Ils en raffolent. (à donner en même temps que le maïs récolté en automne pour les tourterelles).

Ah Timo, j't'adore ! Ton blog déborde largement la geekerie !

gravatar
Cellix a dit :

@ manolo : À variété identique, il n'y a pourtant pas photo entre une pommme bio et une pomme non bio...

Quant à la conservation des légumes/fruits issus du supermarché par rapport au bio, ça c'est un mythe. Certes, les produits bio semblent se dégrader plus vite, en surface. Cela dit, il ne m'est arrivé qu'avec des produits non bios qu'ils paraissent super à l'extérieur et qu'ils soient complètement pourris à l'intérieur.... (pommes, poires, patates, bananes...)

gravatar
Tom a dit :

J'ai fait quelques recherches rapides sur la conservation des pommes, afin de savoir pourquoi est-il conseillé de tourner le pédoncule vers bas, mais je n'arrive pas à trouver d'explication, les sites relatent ce fait sans en expliquer l'origine.

Par contre j'ai lu plusieurs fois que contrairement aux pommes, les poires se conservent le pédoncule vers le haut (préalablement enrobée de la cire ou de paraffine. Et là une fois de plus, pourquoi la tête en haut pour la poire, et pourquoi enrober le pédoncule de la poire avec quelque chose et pas celui de la pomme ?).

Si j'en apprends plus, je ne manquerai pas de venir vous raconter tout ça ici :)

gravatar
Tom a dit :

Désolé pour le double commentaire, mais je viens te tomber sur une info intéressante : « Afin de favoriser une bonne répartition du sucre dans tout le fruit, retournez les pommes chaque semaine. ». Ceci expliquerait donc cela. Et pour les poires, je me dis qu'en faire tenir une à l'envers, ça ne doit pas être une mince affaire.

Source

gravatar
Rickey a dit :

Et oui, comme j'ai pu le lire dans les commentaires, à la campagne lorsque l'on cueille des pommes on peut les conserver plusieurs mois seuls conditions: qu'elle soit dans le noir, qu'elle ne se touche pas les une des autres et qu'elles soit au frais (pas au froid mais au frais!), une cave est idéal pour ça!

La palme reviens à la courge (et beaucoup de cucurbitacée en gros: pâtisson, spaghetti,etc...), mon grand-père pouvait les conserver presque 1 an dans les même conditions!!!

gravatar
adr_elo a dit :

Oui, oui, ça se conserve super bien les pommes. Même à la lumière.

Mais ce qui m'étonne moi, c'est qu'on achète des fruits en boîte. Déjà je ne savais pas que ça existait... Mais qu'on dépense des sous pour acheter un emballage (fut-il recyclable) qui sert à rien, ça me dépasse. C'est pareil sur les choux-fleurs : ils mettent un emballage plastique qui sert à mettre le produit en valeur mais qui n'a aucune autre utilité.

Après, tant que y'a des gens pour en acheter, tout se vend !

gravatar
enloz a dit :

J'ai conservé des pommes du jardin de ma grand mama au soleil pendant 2 semaines. Honte à moi.

Je viens rajouter un petit truc qui va certainement choqué quelques personnes:
Comment sont nettoyés les fruits et légumes des cantines scolaires ?

Avec de l'eau de Javel. Bien entendu pour enlever la javel, il font briller les végétaux au soleil.

Maintenant si les fruits et légumes sont aussi chère, c'est que il faut bien payer les produits chimiques qui vont avec...

gravatar
Nklh a dit :

je sais que ça se conserve longtemps.Comme beaucoup d'autres fruits d'ailleurs.

il y a aussi plein d'autres astuces du genre un quartier de pomme avec des pattate et ça les fais tenir bien plus longtemps et ralentie la germination des patates.

gravatar
Alain Ternaute a dit :

J'habite aussi à la campagne. Et certaines variétés de pommes (non-traitées) que nous conservons se gardent jusqu'en mars de l'année suivante. A ceci près qu'elles ont la peau légèrement flétrie (mais la chair reste préservée), et que le quart d'entre elles pourrit.

Pour la quantité de produits chimiques dans une pomme, je l'ignore. Mais un arboriculteur m'a confié qu'un pommier en culture classique subit, en moyenne, 30 traitements chimiques par an.
__

Je ne crois pas que l'agriculture ait augmenté son rendement. Elle s'est centralisée et mécanisée, au lieu d'être vulgarisée. Un peu comme l'a fait le marché des FAI. Au final, on a le même rendement au m2, mais régit par beaucoup moins de personnes.

On croit à tort que les produits chimiques augmentent le rendement. Mais on peut prouver scientifiquement le contraire (en toute partialité, of course). Il manque là une donnée importante :
Ces engrais et pesticides augmentent le rendement sur un sol MINÉRAL ! Parce que les micro-organismes et les matières végétales qui font la richesse du sol (et par là sa productivité) sont détruites. Donc en effet, les produits chimiques permettent de faire survivre les plantes sur ce sol mort. Sur le même principe que la culture "hors-sol".
En revanche sur un sol riche en micro-organismes et en matières végétales (typiquement, un sol de sous-bois) c'est un désastre. Vous tuez le sol, vous l’empêchez de transformer la matière végétale en humus, vous l’empêchez de se régénérer. Vous empoisonnez littéralement votre sol.

Malheureusement, cette information est niée en bloc par la profession, car les semenciers et les compagnies commerciales de produits dits orgueilleusement "de santé végétale" (alors qu'on parle de désherbants et d'empoisonnement des sols) sont unis pour mener celle-ci par le bout du nez, droit à sa perte, et vers la catastrophe écologique.
Il n'y a qu'en agriculture biologique, qu'on commence à en prendre conscience. On commence à étudier les techniques ancestrales oubliées (!), et y entendre les termes "sol vivant", "BRF", "agro-foresterie", etc. Mais c'est très lent et encore mal organisé.

Les commentaires sont fermés pour cet article