Vous vous souvenez de mon billet sur le fonctionnement des Pokéball, grâce à l'équation d'Einstein ?

Et bien aujourd'hui, je vais vous expliquer, pourquoi dans Olive et Tom (le dessin animé) ou dans Détective Conan (un autre DA) pourquoi les ballons sont autant déformés quand ils sont tirés très fort :

olive-et-tom

En fait, la relativité indique le si l'on voyage à grande vitesse (proche de la vitesse de la lumière), le temps s'écoule moins. En découle de cela que les distances sont contractées entre le point de vu du ballon et celui du spectateur.

Donc si le ballon va suffisamment vite, alors il nous semblera que le ballon est complètement aplatit dans le sens de la longueur !

Vu que dans les dessins animés, tout est possible, même pour Conan de descendre un hélicoptère avec un élastique, il n'est pas non plus exclu que le ballon soit envoyé à la vitesse de la lumière. Donc CQFD : le ballon est aplatit parce qu'il voyage très vite.

Voilà :D

MAJ : Omeega me fait remarquer que la durée des match dans Olive et Tom sont trèèèèèès longs. Effectivement, d'un point de vu relativiste, il y a l'effet de dilatation des durées qui intervient au même titre que la contraction des longueurs. Donc les matchs peuvent durer 5 ou 6 heures de notre point de vue, alors qu'en réalité, ils jouent bien 90 minutes.

15 commentaires

gravatar
Omeega a dit :

Olive et tom, les match de foot les plus long que j'ai jamais vu !

gravatar
JeromeJ a dit :

Aha :D Moi j'dis gg pour ce coup là :p

Ça me rappelle une théorie sur le pourquoi je suis toujours dans les derniers à sortir de la classe ! En faite c'est pas ma faute à moi :(
Le truc c'est que les autres sont tellement rapides (genre près de la vitesse de la lumière hein), ils prennent de la masse et par conséquent ralentissent le temps au alentour :o je suis pris de court !

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Omeega : C'est le phénomène de la dilatation du temps (lié à celui de contraction des longueurs) :D

J'ajoutes ça dans l'article, c'est trop fort !

gravatar
Gilles a dit :

Dommage que l'on sache déjà plus ou moins pourquoi Actarus fait 2 demi-tour quand il rentre dans Golgorak :D sinon tu aurais pu t'attaquer au problème :)

gravatar
Tom a dit :

Pour le terrain de foot d'Olive et Tom, tout l'explication peut-être résumée en une image ! :D

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Tom : pas sûr : dans le générique, il semble parfois franchir deux fois la ligne centrale.
Encore un soucis résolu :
- soit les personnages pratiquent l'effet tunnel et ils se "téléportent" en arrière ;
- soit ils se déplacent plus vite que le lumière et retourneraient dans le temps ;
- ou alors le terrain est mal déformé (déformation de l'espace ? Approche d'un trou noir ?)

Les scénaristes doivent avoir fumé pour faire une série comme ça, mais s'ils voyaient les conneries qu'on écrit ici, je pense qu'ils diraient la même chose de nous :D

@Gilles : il faut que je trouve un autre wtf qu'on rencontre dans tous les films (matrix, POTC, tous les films d'actions…) : pourquoi quand les méchants vident 50 chargeurs de fusils automatiques, les gentils ne sont jamais touchés (par contre le décor prend cher), mais les gentils arrivent à descendre tout le monde avec un petit pistolet 6 coup de rien du tout.

C'est peut-être l'effet de Coriolis, et les balles sont déviées (mais ça supposerait que la terre tourne beaucoup plus vite :-/)…

gravatar
Hod a dit :

La force de coriolis n'a pas grand chose à voir dans ce cas.
De même que la théorie de la relativité puisqu'on n'est pas réellement aux bonnes échelles.
C'est comme de dire que si je vais en voiture de chez moi à la poste, le chemin est plus court que quand j'y vais à pieds.
C'est techniquement vrai si l'on omet les hypothèses pour lesquelles sont applicables les théories relativistes.

Après on peut me traiter de bougon sans humour, mais la physique, c'est juste les maths des pauvres. :)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Hod : je sais bien, mais c'est pour déconner hein^^'

Pour les maths des pauvres, je sens que ça va troller :) Cool :D.
Je trouve le contraire (je suis physicien - ou presque un peu)^^ Les maths c'est de la logique, la physique de l'application et de la réflexion. De l'adaptation au problème, et non revenir au problème d'avant.

Exemple avec un extrait de l'excellent livre « quel est le titre de ce livre » de Raymond Smullyan :


Avez-vous l'esprit mathématique ou physicien ?

Le test suivant, que je trouve remarquable, donnera la réponse.

Vous êtes au fond de la campagne, dans une cabane contenant un poêle éteint, une boîte d'allumettes, un robinet d'eau froide et une marmite vide.
Comment obtenir une marmite d'eau chaude ? Vous répondrez certainement : « Je remplis la marmite d'eau froide, j'allume le poêle et je laisse la marmite dessus jusqu'à ce que l'eau soit chaude ».

À ça je dis d'accord et, jusque-là les mathématiciens et les physiciens procèdent exactement de la même façon, mais il n'en sera pas de même avec le problème suivant.

Maintenant, vous êtes dans une cabane contenant un poêle éteint, une boîte d'allumettes, un robinet d'eau froide et une marmite remplie d'eau froide. Comment obtenir une marmite d'eau chaude ?

La réponse de la plupart des gens sera « J'allume le poêle sur lequel je pose la marmite et j'attends que l'eau soit chaude ». Je réponds : « Alors vous avez l'esprit physicien ! Le mathématicien commencerait par vider la marmite, ramenant ainsi ce problème au problème précédent qu'il sait résoudre ! »


Mort de rire :)
Je vous recommande le bouquin, il est tout simplement énorme. Je ferais un billet à ce propos peut-être.

gravatar
Hod a dit :

Bonsoir,

Je ne suis pas du tout d'accord avec vous à vrai dire.
Sans mathématique, il n'y a pas de modélisation, et donc pas de physique. A contrario, aujourd'hui un physicien chercheur est nécessaire une brute en mathématiques, tout du moins certaines branches, notamment en calcul différentiel pour ne citer que ce domaine. Ce n'est pas pour rien : faire de la modélisation requiert un outil fondamental sans lequel il est impossible de poser de manière conventionnelle et universelle une "presque-évidence" qui s'appuie sur l'instinct, la perception et la logique du monde qui nous entoure.
En cela, il me semble que la physique est bien plus "logique" que les mathématiques qui vont au contraire s'absoudre de la logique établie pour essayer d'explorer de nouvelles dimensions (au sens non-mathématique du terme évidemment) qui n'ont aucun lien avec la perception humaine.

Aujourd'hui les mathématiques sont développés assez conjointement avec la physique dans le sens où on voit les mathématiques comme un outil. L'exemple le plus frappant sont quelques doctorants que je fréquente qui travaille sur la théorie de l'intégration par chemin qui répond aux problèmes de calculs d'intégrales que rencontre la théorie quantique aujourd'hui. C'est la même chose que le développement de l'intégration stochastique pour les problèmes en théorie du chaos de la finance, et que Lebesgue avec sa théorie de la mesure et de l'intégration qui permettait de résoudre les problèmes Riemanniens.

La réflexion en physique, elle est relativement limitée. A part pouvoir mettre des concepts sur des situations, je ne vois pas trop ce qu'elle vient faire là.
Au contraire, en mathématiques, il est possible de voir de très grands talents qui naissent de la réflexion, sans avoir un niveau BAC+5 et plus. Ceci est du fait que les mathématiques sont une science bien moins savante que ne l'est la chimie (qui est l'exemple totalement contraire).
J'entends par "savante" qu'elle ne requiert aucune connaissance ou très peu.

Quand à la blagounette / troll, je l'ai bien cherché et j'en ai pas mal sur les mathématiciens qui ne les rendent pas à leur avantage mais sont très drôle.

Pour les informaticiens :


C'est un extraterrestre à 4 doigts et une humain à 10 doigts qui se retrouvent sur une planète. Il y a 4 cailloux à l'horizon. L'ET s'exclame : "Il y a 10 cailloux" et l'humain répond alors "Tu dois compter en base 4. Bah moi, tu vois, je compte en base 10. A ceci l'ET : "Moi aussi je compte en base 10. C'est quoi une base 4 ?




Q : Qu'est-ce qui vit n'est pas orientable et vit dans l'océan ?
R : Möbius Dick !




Q : Pourquoi le poulet a traversé le ruban de Möbius ?
R : Pour aller de l'autre... euh...




Pourquoi ne faut-il rien confier à un corps ?
Parce qu'il ne tait rien !




Un mathématicien et un physicien font des paris hippiques. Le physicien prétend avoir un algorithme génial pour trouver le résultat, mais le matheux est sceptique. Le physicien parie alors 10 000€ sur un cheval, et évidemment gagne.
« Tu as vu ça, ça marche ! Mes deux enfants ont 3 et 8 ans ; j'ai fait la somme des âges et parié sur le cheval 9 !
- Mais 3 + 5 = 8 .
- Tu vois, tu es trop théorique. Est-ce que je ne viens pas de te prouver expérimentalement que 3 + 5 = 9 ? »



Bref, avant de délirer complètement, je me permets, pour permettre de mieux comprendre le débat, de te demander quel est ton niveau en sciences. Et voici le mien, par politesse. Je suis donc au département Génie Mathématique de l'Institut National des Sciences Appliquées (et c'est pas pour ça que je ne fais plus de physique :p).

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Hod : oh en science ? je suis en bac +2 là (L2 physique fondamentale, après avoir eu un dut mesure physique).

Celle du 3+8 est énorme.
concernant celle de la base, j'ai pas compris la blague : en fait, quelque soit la base "n", si on exprime "n" en base "n", on trouve toujours "10", non ?


Aujourd'hui les mathématiques sont développés assez conjointement avec la physique dans le sens où on voit les mathématiques comme un outil.


Voilà, ça je suis d'accord.

Mais dans ce qu'on fait, en cours par exemple, les profs s'appuient trop souvent sur les équations pour répondre aux problèmes. L'autre jour encore j'ai pas réussis à faire comprendre à une prof que dans un morceau de câble coaxial, il était possible (selon moi) d'arriver à charger le câble centrale de façon à ce que les électrons (par effet de peau) sur l'extérieur du conducteur central soient plus nombreux que les électrons sur la face intérieurs du conducteur extérieur.

On me répond "mais des électrons, il y en aura toujours pour compenser la charge". Mouais… Si je prend un bloc de cuivre de 1 kg pour conducteur intérieur et une feuille d'alu de 0,1 mm d'épaisseur à l'extérieur, et que je balance quelques moles l'électron sur le bloc de cuivre, je suis pas sûr que ça va rester stable très longtemps, comme la prof le dit.

Ce que je veux dire, c'est que là où les autres voient de la théorie mathématique (q - (-q’) = 0), moi je vois des faits expérimentaux, aussi délirants qu'ils soient (5q - (-2q) != 0).

gravatar
Hod a dit :

Dans ton exemple le soucis est que l'on ne sait même pas ce qu'est une charge électrique. On sait tout au plus appliquer un modèle mathématique régit par les distributions.
On a de plus en plus de mal à réussir à percevoir les théories que l'on conçoit, et le seul moyen que l'on a pour se convaincre de leur existence est de se référer et s'appuyer coûte que coûte sur les mathématiques.

Mais les mathématiques ne sont pas faites pour ça à la base, ou tout du moins ce n'est pas leur fin en soit. C'est plus par la force des choses que la physique à fait de plus en plus appel aux mathématiques jusqu'à totalement s'abtraire. Cela me gêne un peu que l'on réduise les mathématiques à un outil dans la mesure où je suis déjà un contre-exemple pour dire que j'en ai RIEN à foutre que l'on puisse utiliser ou non ce sur quoi je travaille. J'irais même jusqu'à dire que moins ça sert de prime abord, et plus je suis content. :)

C'est bien ça pour la blague sur la base 4. Toutes les bases sont des bases 10.

Les commentaires sont fermés pour cet article