radio

Il y a des jours où l'on regrette que tout le monde ne parle pas toutes les langues du monde… Aujourd'hui, je trouve dommage que vous risque de ne pas pouvoir profiter de ce que j'ai à vous partager… Les sketchs de Mannen Van De Radio que je vous présente ici sont en effet en Néerlandais, et c'est assez marrant.

Beaucoup connaissent les deux minutes du peuple de François Pérusse, qui sont clairement basées sur les jeux de mots (ou paludoludiverbisme) qui marchent remarquablement bien avec la langue française ; vous savez également l'humour anglais (et beaucoup ne trouvent pas ça drôle), bien les « Mannen van de radio » (littéralement "les mecs de la radio") sont de l'humour hollandais (si ça existe) : complètement déplacé.
Un peu du style de Francis Kuntz dans le Groland (voir ou ).

Les sketchs en eux même sont des interviews à la radio avec un type qui pose les questions et l'autre qui répond. L'interviewé et souvent quelqu'un ayant vécu une situation totalement débile, en voici quelques unes :
  • Un type possède le pouvoir de voir a travers les murs. Mais seulement s'il saute d'un immeuble.
  • Un type raconte comment il a gagné au loto et a eu l'idée saugrenue d'acheter 27 caravanes (alors qu'il n'a pas de voitures et ne va jamais en vacances).
  • Un autre a acheté 400 kilogrammes d'aubergines (pour soi disant faire face à une éventuelle montée des prix, parce que les aubergines seraient devenus extrêmement rares…)
  • Un autre a créer une machine à écrire inédite, où le clavier n'est pas Qwerty, ni Azerty, mais Aaaaaa. Et il a écrit un livre avec ça.
  • Un autre raconte qu'il a acheté un couteau suisse de 40 tonnes avec 3000 fonctions (dont supermarché, bordel, camion-pelleteuse…).
  • Encore un autre a voulu faire une blague pour le premier avril et s'est donc fait amputer les jambes.
  • etc.

Il y a plus de 250 sketchs comme ça, tous plus dingues les un que les autres. C'est à se demander comment les personnes qui inventent ça arrive ne serait-ce qu'une seule seconde à imaginer des conneries pareils. Bon, comme je suis de bonne humeur, je vous en traduit une ici (j'ai passé un moment à choisir car les sketchs sont déplacés (purement humoristiques, mais déplacés) et je ne veux ni d'ennuis avec sos-racisme, ni avec l'association des handicapés, ni personne. Donc voici la transcription du sketch intitulé « l'inventeur » :

  • Bonjour Ronald, vous êtes inventeur ?
  • Oui !
  • Alors, vous avez inventé quelque chose. Vous nous avez écrit et vouliez nous présenter ça en directe. Euh… De quoi s'agit t-il au juste ?
  • Mouais… Question délicate, pour une invention. Ça n'a pas encore de nom, c'est nouveau !
  • Oui, oui.
  • C'est un sorte de bac, ou un verre. Un creux, où, du moment où vous êtes fumeurs, vous pouvez poser votre cigarette et utiliser ce « verre » pour y mettre les cendres, pour pas que ça ne tombe par terre, etc. Vous pouvez également poser votre cigarette dessus quand vous faites une pause, puis la reprendre pour fumer. Voilà en somme mon invention, sur laquelle j'ai passé les 5~6 dernières années, et qui est maintenant terminée.
  • Hum. Donc c'est "ça" votre invention ?
  • Oui, c'est cela.
  • Un… Un cendrier ?
  • Q-Quoi ?
  • C'est un cendrier. Vous avez créé un cendrier.
  • … f*ck.
  • … Comme celui-ci, ici.
  • Oh, merde. Merde.
  • … C'est juste un cendrier.
  • Omg, zut.
  • C'est un peu bête non ?
  • Mince, j'ai pas du tout pensé à ça… B*rdel de m*rde.
  • Ouais… C'est un petit peu la première chose qui a été inventé pour les fumeurs.
  • Mais je suis resté dessus 5~6 ans, je suis resté fixé dessus que j'ai rien vu… %#$@*
  • #%**$¥$, $$%=# !!
  • … C'est en effet très triste… Faut-il dire que vous êtes également incroyable con, en fait ?
  • Donc vous venez à une de nos diffusions, pour nous présenter l'invention du siècle, censé révolutionner le mon et vous arrivez avec un… Cendrier ?
  • M*rde… J'ai perdu mon temps…
  • Ben et nous donc… Et je voudrais maintenant que du dégages d'ici. Va faire autre chose, inventer quelque chose comme, heu, une assiette ? Pour mettre la nourriture dedans, tu vois ? Ou quelque choses avec quatre pieds sur laquelle tu peux t’asseoir. J'ai même déjà un nom pour ça : « chaise ». Hun ?
  • F*ck… :-(
  • Va donc faire ça, ou alors un truc que tu peux tenir sous le robinet d'eau, pour tenir de l'eau et que tu peux ensuite boire avec. Un verre, tu vois le genre ? Essaies. Bon, maintenant dégages. Dégages. Hors de ma vue, mec. Pauv'con.

:D

Le type de la radio démonte complètement l'invité, à la Francis Kuntz. C'est magique.

On en trouve plein sur Youtube.

image de josef.stuefer

9 commentaires

gravatar
qwerty a dit :

C'est pas trop mon genre d'humour, mais c'est pas mal !

gravatar
gnuzer a dit :

Quel con, ce Ronald. Il aurait dû appeler son invention l'iCendrier , le présenter comme une révolution et la faire breveter, il se serait fait un pognon fou.

gravatar
Divers pseudos selon les sites a dit :

J'ai rêvé, ou à la fin, il lui dit : "cass'toi pôv'con" ?

Ahlalalala... il va avoir des problèmes ! de droit d'auteur...

gravatar
Alain Ternaute a dit :

J’adhère pas du tout (en même temps, Groland non-plus). Je préfère de beaucoup l'humour british de IT Crowd, que tu m'as fait découvrir il y a peu (ce dont je profite pour t'en remercier, ololol que c'est drôle).
@gnuzer : bien vu ! XD

gravatar
Josua a dit :

En espagne on à 'El intermedio' (sur la 6 je crois) ou ils rient de tout, même du pape :D ! L'humour espagnol est quand même assez... lourd comparé à l'humour français.
Mais j'aime bien celui là :D !

gravatar
oOo.Manu.oOo a dit :

Benoit Poelvoorde est assez dans ce style aussi :-)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

J'en ai écouté un autre hier, "irritaties" (les choses qui nous irritent). Si vous arrivez à tomber dessus (sur youtube ou autre, là je peux pas vous donner de lien, filtrage oblige), vous aurez une panoplie assez large des insultes en Néerlandais.

A un moment, il parle d'un calendrier :
- tu sais, moi j'ai acheté un calendrier, c'est bien pratique pour savoir le jour où on est
- ah bon ?
- ouais : chaque jour tu déchires une feuille et "voilà".
- cool !
- mais là encore : imagine que j'oublie un jour de déchirer la feuille !!
- dans ce cas, ça ne sert à rien.
- t'es fou ? Il en faudrait deux ! Comme ça si j'oublie de déchirer sur l'une, je l'aurais fait sur l'autre !
- ...
- rhaa, c'est pas possible, que faudrait-il pour que je connaîssent la date ? Que je lise le journal ? JE dois lire le journal ? Rhaaaaa.

Mort de rire !
Le gars est en colère du début jusqu'à la fin et guelle dans tous les sens sur tout ce qui l'irrite, c'est tout simplement énorme.

gravatar
Emploi a dit :

Trop marrant comme inventaire! il a perdu ses heures de travail à inventer quelques choses de nouveau (du moins pour lui)

Les commentaires sont fermés pour cet article