human-rights

C'est simple : censurer Internet, c'est violer la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
Rien que ça.

Korben nous a fait passer hier un PDF avec des indications pour contourner la censure. Il commence comme suit (traduction libre) :

Le 10 Décembre 1948, l'adoption par l'Assemblée Générale de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme a lancé une nouvelle ère. Le savant Libanais Charles Habib Malik la a décrit à l'assemblée des délégués comme suit :

Chaque membre de l'Organisation des Nations Unies a solennellement assuré qu'il s'engagea dans le respect universel des droits de l'homme. Mais ce que sont précisément ces droits n'a en revanche jamais été défini, ni dans la charte, ni dans aucun texte de loi national. C'est la première fois que les principes des droits de l'homme et des libertés fondamentales sont énoncées. Je sais maintenant ce que mon gouvernement s'est engagé à promouvoir, à obtenir et à observer. … Je ne peux s'insurger contre mon gouvernement, et si il ne remplit pas sa promesse, je sais que j'aurai le soutien moral du monde entier.

L'un des droits fondamentaux de la Déclaration universelle décrit, à l'article 19, a été le droit à la liberté d'expression :

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Lorsque ces paroles ont été écrites il y a soixante ans, personne n'imaginait comment le phénomène mondial de l'Internet élargirait la capacité des gens à « rechercher, recevoir et répandre des informations », non seulement à travers les frontières, mais à une vitesse incroyable et sous des formes qui peuvent être copiés, modifiés, manipulés, recombinées et partagé avec tous les publics de manière fondamentalement différente de celle des moyens de communication disponibles en 1948.

Internet est une source d'information, et un moyen d'expression. Couper l'accès à un site Internet, ou carrément tout Internet à quelqu'un, ou pire, à peuple tout entier c'est violer l'article 19 de la DUDH.
Et c'est exactement sur ce terrain de censure et de violation des droits de l'homme que la France s'aventure avec Hadopi, Loppsi et consort (et d'autres pays aussi, hein). Les pays comme l'Iran (et ), la Tunisie ou la Chine connaissent bien ce terrain déjà…

Le PDF est à l'heure actuelle disponible un peu partout (sur le site officiel, mais vu qu'il était HS, il est , en torrent). Des versions dans d'autres langues (dont Française) devraient sortir bientôt.

Pour y avoir jeté un œil, les explications sont bien faites et simples à suivre. Y'a pas mal d'astuces très simples aussi, comme se forcer à utiliser les sites en HTTPS, ou utiliser des extensions comme no-scripts et no-ads.

image de Wasfi Akab

7 commentaires

gravatar
Gaelone a dit :

Merci pour le partage !

gravatar
Xavier a dit :

Je vis actuellement en Chine et, chose étrange, ce site ne fait pas encore partie de la (très ?) longue black list du Great Firewall.. Affaire à suivre. Merci du partage en tout cas et continue ton périple de bloggeur, c'est une source d'informations vraiment intéressante ;)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Merci ;-)

Je n'ai pas (trop) de pages concernant le contournement des méthodes de censures, etc… Et vu que c'est un relativement petit blog, je pense pas que ce site ne puisse inquiéter pour le moment…

En revanche, je prévoie de mettre en place quelques pages, justement pour recenser des pages, applications, sites de la liberté.

gravatar
Identitools a dit :

C'est quoi la censure ?

La censure c'est la ******* de l'*******, contrairement à ******* de ********.

Voila, c'était mon avis.

Les commentaires sont fermés pour cet article