20859224_0cc00ff09c_m

... Aux mains de la communauté.

Mais biensûr : ils voulaient fermer OOo, et maintenant ils l'abandonnent. C'est malin : non seulement Oracle ne bossera plus dessus, mais en plus c'est du foutage de gueule vu que OOo était déjà libre et du coup le projet LibreOffice a pu naitre.

Je n'y voit que de la lâcheté, personnellement : j'atends de voir ce que ça donne, mais LibreOffice est - troll mis à part - largement plus rapide (sous Ubuntu en tout cas) que OOo.

image de psd

18 commentaires

gravatar
Rolinh a dit :

En même temps, il fallait s'y attendre. C'est ce qu'ils font avec tout ce qui ne rapporte pas directement de l'argent...

gravatar
R3v4n a dit :

Et après, Oracle s'étonne que les développeurs du monde open source ne les aiment pas ... LOL

gravatar
Alain Ternaute a dit :

J'ai test LibreOffice sous Windows7 et ma conclusion est la même : plus rapide au lancement. Par contre, ça semble plus lourd à télécharger. Mais bon : à la longue on gagne du temps. ^^

gravatar
G... a dit :

Rho la loose ! ^^
C'est sûr qu'ils ne vont pas se faire apprécier comme ça.

gravatar
Horyax a dit :

Oracle ne sont plus ce qu'ils étaient...

J'espère que l'équipe de libre office sera assurée. Je trouve çà regrettable de perdre un tel travail de cette façon. Bon courage aux développeurs.

gravatar
Anonyme a dit :

Vive MSO 2007 ^^

gravatar
qwerty a dit :

Ce sont simplement des lâcheurs. Ils ont détruit l'oeuvre de sun !

gravatar
nierdz a dit :

Tiens, j’apprends la nouvelle sur ton blog.
Effectivement c'est dommage de voir qu'ils lâchent un projet si bien que ça. Espérons que le fork soit aussi bien maintenu.

gravatar
Sewell a dit :

Ma question peut paraître un peu stupide ou désuète mais bon... Ces temps-ci on entend souvent parler des logiciels dit "libre", mais... Qu'est-ce dont un logiciel libre, et qu'est-ce que cela change ?

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Un logiciel libre, comme GNU/Linux, LibreOffice ou Firefox est un logiciel dont le code source est disponible pour tout le monde, par oposition au logiciel propriétaire, dont le code source est jalousement conservé par l'auteur.

Le code sources, c'est la recette et le logiciel, c'est le gateau : on peut acheter en gateau sans avoir la recette, mais dans ce cas, il faut sans cesse retourner à la boulangerie si on veut manger du gateau.
Alors qui si l'on a la recette, on ne dépend plus du boulanger : on peut nous même faire le gateau. On peut même l'améliorrer.

En prime, si l'on dispose de la recette, on peut vérifier qu'il n'y a pas de saloperies dans le gateau (colorants, conservateurs...).


Pour un logiciel, c'est la même chose : un logiciel libre est disponible pour tous. On a le droit de la modifier car le code sources est mis à disposition, et le droit de le modifier est donné.

gravatar
Sewell a dit :

Ah d'accord :) Mais alors, du point de vue du simple consommateur(les fana's d'informatiques exceptés :D) cela ne change pas grand chose (outre le fait qu'il soit gratuit)... C'est plus pour les entreprises que cela est bénéfique ?

Et en ce qui concerne l'article, je n'ai pas vraiment compris non plus (c'est ma journée) Opéra bossait sur OpenOffice et il ne le fait plus maintenant ?

Merci de m'avoir répondu en tout cas ! :)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Pour le consommateur lambda, en effet : l'intérêt est limité (je parle en connaissances de causes).

Mais un logiciel libre est incompatible avec les spyware : le code source étant disponible, un spyware caché se remarquera aussitôt.
Un logiciel libre, c'est aussi l'assurance qu'un document sera lisible toujours.

Exemple : le format non-libre DOC (de word). Pour le moment, Office 2007 et 2010 le supportent, mais les formats DOCX ne sont pas compatibles : c'est con, on est obligé de payer pour avoir la nouvelle version de Word.
Concernant les formats, un format libre est aussi l'assurance de pouvoir, un jour coder son propre logiciel d'édition. Ce qui n'est pas possible pour le DOC, ou le format de photoshop : donc si un jour Adobe met la clé sous la porte, tous les documents Photoshop seront bon pour la poubelle.

Non, je pense que les formats libres sont indispensables à tous (particuliers, entreprises, entreprises publiques, administration...).

Concernant l'article, ce n'est pas Opéra mais Oracle : ils sont pro-propriétaires.
Oracle avait racheté Sun Microsystème (créateur de OpenOffice.org, VirtualBox, MySQL, Solaris...) et depuis Oracle a déjà tué les projets comme Solaris et voulait semble-t-il le faire avec OpenOffice. Finalement ils le redonnent à la communauté du libre, ce qui au final n'est pas mal.


D'ailleurs, on l'a vu avec OpenOffice.org : racheté par Oracle, la communauté a eu peur qu'il devienne fermé et payant : aussitôt les sources sont permit de créer LibreOffice qui lui est totalement libre.

gravatar
Sewell a dit :

Ah d'accord j'ai compris maintenant... Oui je confond toujours Oracle et Opéra, la faute à l'O :(

Je peux t'ennuyer encore avec quelques questions ? Si tu ne veux pas, pas de soucis tu me le dis et j'essaierai de me renseigner par moi même :)

Donc, les documents en DocX c'est du Word 2010 (10 en chiffre romain) ou du Works (Je n'ai d'ailleurs jamais compris à quoi il servait celui-là.)?

Et pour le Libre Office, c'est la même chose que l'OpenOffice ? Ou il y a quand même des différences ?

Merci encore pour tes explications, ça faisait un moment que ça me trottait dans la tête, encore un avantage d'internet, moins peur de poser des questions dont on à l'impression qu'elles nous ridiculisent un peu :)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Docx, c'est le nouveau format de Word. Works c'est une autre suite de Micrsoft, dont le but est effectivement difficile à cerner...

Libre Office, tout Comme OOo est libre (maintenant). Depuis qu'Oracle a libéré OOo, les deux sont libres.
Mais la communauté LibreOffice s'est créée...
Il y'a peu de différences, mais pour le moment, LibreOffice est un peu plus rapide (selon moi) que OOo.

Pas de soucis, c'est en posant les questions qu'on apprend :-). A vrai dire, ça m'a un peu surpris que tu me demandes ce qu'est un logiciel libre : je pensais que tout le monde le savait, ce n'est pas le cas.
Cela signifie que le message passe mal, et qu'il faut expliquer mieux, pas que les gens ne s'intéressent pas.

gravatar
Sewell a dit :

En fait je ne m'étais jamais vraiment intéressé aux logiciels libres, étant possesseur de la suite Word, je n'en voyais pas trop l'utilité... Mais je suis assez curieux et comme j'ai entendu parler (entre-autre par ton article) des logiciels j'ai un peu farfouillé et je n'ai trouvé rien de bien convaincant (généralement les articles expliquaient plus ou moins le Comment de la chose (fait que le code source ne soit pas protégé) mais jamais le Pourquoi).

Pour ce qui en est de Works, je l'ai eu avec mon ordi et je préfère quand même le Word :) Fin c'est peut-être une question d'habitude aussi...

gravatar
Sewell a dit :

Mais là en me répondant tu as mis beaucoup de pourquoi :)

Les commentaires sont fermés pour cet article