god says the light

Restons dans l'humour potache.
Les geeks qui me lisent doivent connaitre ça, car ce genre de conneries sont particulièrement fréquentes sur le net : certaines idées reçues sont lourdes et récurrentes (ex : Bill Gates a inventé l'ordinateur).
Voici une ribambelle de ce que ce genre de « méconnaissances » donnent dans la vie de tous les jours. La plupart des truc sont dingues, mais s'ils sont là, ce sont des choses que j'ai entendu, lu, vu (vous aussi sûrement) un peu partout, donc c'est que certains y croient. Bref, amusez vous :) :

De l'autre coté du Soleil, il y a une seconde Terre, identique à la notre, sur la même orbite mais que l'on ne voit jamais (car constamment caché par le Soleil).

Elle m'a bien fait rire celle là. L'idée n'est pas fausse (une Terre’ de l'autre coté du Soleil ne serait effectivement pas visible, mais les calculs et les observations via sondes spatiales n'ont rien révélés de tel).

Le LHC va produire un trou noir et la Terre entière sera aspirée.

Splendide. Elle avait fait polémique en 2009 (je l'avais vu en cours d'anglais, en étude de textes). C'est, sûrement le buzz d'un débile. Le LHC fait se fracasser entre eux des protons et d'autres particules. Il n'est pas question de trou noir.

Écrire en gras sur un ordinateur consomme plus de courant électrique.

C'est vieux, c'est nul, c'est faux et c'est même plutôt le contraire.

Si tous les habitants de l'hémisphère nord sautaient en même temps, la Terre serait déviée de son orbite.

Très drôle aussi.
Et parfaitement fausse : en sautant en l'air, il y'a deux phases : l'envol et la chute. Si un homme monte puis redescend, il en va de même pour la planète (troisième loi de Newton + force de gravité). Sans compter que la masse de la terre est TRÈS supérieure à celle de tous les hommes réunis, donc la déviation de la Terre serait grosso-modo inexistante.

Le logo USB est inspiré du satanisme

J'ai faillis faire dans mes pantalons quand j'ai lu ça. Y'en a vraiment qui y ont cru ?

La fin du monde en 2012.

Même plus drôle. C'est pas parce que votre agenda n'a plus de pages qui votre vie va s'arrêter pour autant. En attendant, les vendeurs d'abris anti-fin-du-monde se remplissent les poches. Et les scénaristes de films pourris aussi.

Les éoliennes ralentissent le vent et la rotation de la Terre.

Que-ce qu'il ne faut pas entendre…
Elle était passé il y a quelques temps en France, sur TF1. Ça donne un aperçu du niveau qu'on a en France concernant les journaux télévisés.
Dans l'absolu, ce n'est pas faux, car la période de rotation de la Terre ralentie à cause des frottements fluides dues aux marées et aux vents (ainsi, les dinosaures avaient des années comportant 400 rotations, contre 365 aujourd'hui). Mais l'effet de ce phénomène est absolument infime à l'échelle humaine. Rien qui ne justifie un passage au JT en tout cas.

Les satellites et les fusées nous tombent sur la tête une fois en fin de vie.

Ils retombent, c'est vrai. Mais les vitesses qu'ils ont (de l'ordre de 50'000 km/h) font qu'ils se désintègrent en arrivant dans l'atmosphère (ils brûlent) et il ne reste que des poussières aussi dangereuses qu'un grain de pollen, les allergies en moins.

Effectuer plein de tirages du Loto, attendre de tomber sur les chiffres de la semaine dernière et le tirage suivant donnera les numéros de la semaine prochaine.

Gné !! Il y'a autant de chances pour le loto de tomber pendant 6 semaines de suites sur 1-2-3-4-5-6 que sur n'importe quelle autre combinaison. Ça se nomme le hasard, et l'illusion du contrôle n'est pas une illusion pour rien.

La force de Coriolis, c'est ce qui fait tourner l'eau dans un évier (sens horaire au nord, sans anti-horaire au sud).

Encore un phénomène physique mal interprété : c'est faux.
L'accélération de Coriolis est due à la rotation de la Terre. Comme la Terre fait un tour par jour, l'eau devrait sous l'action de l'accélération de Coriolis, faire (en simplifiant) un tour par jour dans le sens inverse. On voit bien que l'eau tourne très vite dans un évier qui se vide, donc Coriolis n y est pour rien. Elle se manifeste à grande échelle : la déviation des alizés (vents), le sens des cyclones, déviation d'un obus ou d'une balle de sniper (comme dans CallOfDutty 4, même si le truc y est exagéré). C'est parlant sur cette image.
La véritable raison pour la baignoire, c'est la conservation du moment cinétique (j'vous expliquerais si vous me le demandez).

Le blanc et le noir ne sont pas des couleurs.

J'ai jamais compris pourquoi. La couleur permet de distinguer les différentes proportions des 3 couleurs fondamentales (RVB) mélangés.
Le blanc, c'est autant de rouge que de vert que de bleu. Le noir,c'est la même chose,sauf que les trois valeurs de rouge, de vert et de bleu sont égales à zéro. Ça reste un mélange, mais composé de rien (absence de lumière), et je ne vois pas en quoi un mélange de couleurs n'est pas une couleur.
'comprend pas.

Y'a un tube néon au plafond.

Mais il ne contient pas de néon (un gaz rare) ! S'il fait de la lumière blanche, c'est qu'il ne contient pas (ou pas que) du néon :p ! On doit dire des tubes fluorescents, car le phénomène donnant naissance à la lumière émise par ces tubes, c'est la fluorescence. Un véritable tube néon fonctionne exactement sur le même principe, mais il donnerait de la lumière rouge. Un tube d'argon serait bleu, et de xénon blanc/bleuté. Idem, je peux vous expliquer la physique qui y'a derrière ça si vous le voulez.

L'étoile la plus proche de nous n'est pas Proxima du Centaure.

Aller, on réfléchit un instant, et on se souvient que le Soleil est une étoile aussi. Par contre,l'Étoile du Berger, n'est pas une étoile mais une planète : Vénus.
(Q: c'est quoi une galaxie ? R: la star académy. (*je sort*))

Le trophée de la coupe du monde du Football est pleine d'or.

Faux, elle est creuse. Si on estime la forme du trophée à celle d'une bouteille de 2 litres (ce qui est largement sous-estimé quand même), alors il pèserait environ 40 kilogrammes. Vous avez déjà vu un type porter d'une main une masse de 40 kilos aussi facilement ? L'or a une densité de 19,3. C'est à dire que l'or est 19,3 fois plus lourd que l'eau (1 litre d'or pèse 19,3 kg).
Le site de la Fifa indique qu'il pèse environ 6 kilogrammes. Cela reviendrait à un trophée de 0,3 litres. Environ la taille d'une canette de coca remplie d'or. Ce n'est pas le cas, car elle fait, toujours selon la Fifa : 36cm. (source initiale).

Les sables mouvants nous aspirent.

On flotte dans l'eau, or l'eau sablonneuse (et le sable sec) est plus dense que l'eau, donc il est impossible que l'on coule en se débattant dans du sable mouvant. Suffit de réfléchir un peu.
En revanche, il peut être dangereux de se retrouver coincé dans le sable quand la marée monte…
Et si l'on est aspiré dans le sable, c'est qu'il y'a une crevasse en dessous, ou un courant d'eau (auquel cas, le sable lui même est aussi aspiré, pas seulement vous).

Parfois je sais pas trop si les gens qui sortent ça le font exprès ou pas, mais c'est quand même assez marrant de faire revenir les gens sur Terre. Et encore, j'ai rien mis concernant les religions. Si vous en avez d'autres de ces idées reçus marrantes, faites vous (et nous) plaisir dans les commentaires :)

En vrac, mais ce sont plus des abus de langages que des démonstrations de la connerie :
  • Non, la résolution de mon écran n'est pas 1280×800px. Elle est de 96ppi.
  • Non, Einstein n'a pas inventé la physique quantique ni la relativité (d'ailleurs, son prix Nobel concernait les transitions électronique (de l'électron donc)).
  • Non, la chaleur ne monte pas ! C'est l'air chaud qui monte (moins dense que l'air froid). La chaleur, c'est un rayonnement dû à l'énergie d'un corps.
  • Non, l'eau ne bout pas à 100°C, mais à 100° centigrade, soit 99,985°C si je me souviens bien (y'a le 0,15 qui est retiré, le même 0,15 que dans 273,15 K). EDIT : il s'agit ici des valeurs donnés à pression atmosphérique dite "normale" : 101'325 Pa (dans les CNTP donc).
  • Non, l'électron ne "gravite" pas autour du noyau : il tourne autour du noyau (la force de gravité est absolument négligeable (d'un facteur 10^35) devant les forces électriques et les manifestations de la mécanique quantique.
  • Non, une pile n'est pas rechargeable. Un accumulateur l'est.
  • Non, ce blog n'est pas démocratique : c'est une dictature et j'en suis le monarque absolue. (mais partez pas, j'suis sympa quand même :-).

image de DJOtaku

35 commentaires

gravatar
r2-d4 a dit :

Le blanc et le noir ne sont pas des couleurs.

En effet, si tu demandes à un professeur d'art ou arts plastiques, il te répondra que Le noir et le blanc ne sont pas des couleurs mais des valeurs.

Maintenant c'est pas forcément vrai dans la théorie comme tu l'expliques.

gravatar
r2-d4 a dit :

Non, l'eau ne bout pas à 100°C, mais à 100° centigrade, soit 99,985°C si je me souviens bien (y'a le 0,15 qui est retiré, le même 0,15 que dans 273,15 K)

Faux :D
L'eau bout à 100° lorsqu'elle est à une certaine pression (je n'ai plus ça en tête). Lorsqu'elle est exposée à une pression plus faible ou plus importante, elle peut bouillir à une température plus importante ou plus faible. L'eau peut donc bouillir à 60 degrés aussi bien qu'à 160. ;)

Non, ce blog n'est pas démocratique : c'est une dictature et j'en suis le monarque absolue. (mais partez pas, j'suis sympa quand même :-)

Oups O_O
alors j'aurais pas dû te contredire :D

gravatar
TeeToo a dit :

Le LHC va produire un trou noir et la Terre entière sera aspirée.

Splendide. Elle avait fait polémique en 2009 (je l'avais vu en cours d'anglais, en étude de textes). C'est, sûrement le buzz d'un débile. Le LHC fait se fracasser entre eux des protons et d'autres particules. Il n'est pas question de trou noir

Faux !
Biensur, que le LHC ne peut produire de trous noir pouvant aspirer la Terre, cependant c'est justement la haute concentration de ces protons et autres particules qui peut créer des trous noirs, dits microscopiques et innofenssifs

=> ( source : http://public.web.cern.ch/public/fr/lhc/Safety-fr.html )

Les trous noirs microscopiques

Des trous noirs se forment dans la Nature lorsque certaines étoiles, beaucoup plus volumineuses que le Soleil, s’effondrent sur elles-mêmes à la fin de leur vie. Elles concentrent une énorme quantité de matière en un très petit espace. Les conjectures sur la création d’éventuels trous noirs microscopiques au LHC se réfèrent aux particules produites lors de collisions entre deux protons possédant chacun une énergie comparable à celle d’un moustique en plein vol. Les trous noirs de l’espace sont beaucoup plus lourds que tout ce qui pourrait être produit au LHC.

Les propriétés bien établies de la gravité, décrites par la relativité d’Einstein, excluent que des trous noirs microscopiques puissent être produits au LHC. Quelques théories de type spéculatif prédisent toutefois la production de telles particules au LHC. Toutes ces théories prévoient que de telles particules se désintégreraient aussitôt. Ainsi, ces trous noirs n’auraient pas le temps d’amorcer l’accrétion de matière et resteraient sans effets macroscopiques.

De plus, bien que l’apparition de trous noirs microscopiques stables ne soit pas prévue théoriquement, l’étude des conséquences de leur production par des rayons cosmiques montre leur caractère inoffensif. Les collisions qui interviendront au LHC et celles qui interviennent entre des rayons cosmiques et des corps célestes tels que la Terre diffèrent par le fait que les nouvelles particules produites lors des collisions LHC tendront à se déplacer plus lentement que celles que font naître les rayons cosmiques. Des trous noirs stables pourraient être soit chargés électriquement, soit neutres. S’ils étaient chargés, ils interagiraient avec la matière ordinaire et seraient arrêtés en traversant le globe terrestre, et cela qu’ils proviennent des rayons cosmiques ou du LHC. Le fait que la Terre existe encore exclut la possibilité que les rayons cosmiques ou le LHC puissent produire des micro-trous noirs chargés dangereux. Si des trous noirs microscopiques stables étaient dépourvus de charge électrique, leurs interactions avec la Terre seraient très faibles. Ceux que produiraient les rayons cosmiques traverseraient le globe terrestre pour poursuivre leur course dans l’espace sans occasionner aucun dommage, et ceux qui viendraient du LHC pourraient demeurer sur la Terre. De toute façon, il existe des corps célestes beaucoup plus volumineux et beaucoup plus denses que la Terre dans l’Univers. Des trous noirs produits lors de collisions de rayons cosmiques avec des corps célestes tels que des étoiles à neutrons et des naines blanches seraient arrêtés. La pérennité de ces corps denses, et de la Terre, exclut la possibilité que le LHC puisse produire des trous noirs dangereux.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Lol, en effet, merci pour la précision sur la pression.

Je me sent un peu con après rédigé tout un article là dessus :O. Je vais rectifier ça :)

Quand à la pression : l'eau bout à 100° à pression atmosphérique normale, au niveau de la mer donc (soit 101'325 Pa (le fameux 1013 hPa)

Pour les couleurs, je parle en termes de sciences. Pour l'art, je ne comprend toujours pas pourquoi Noir et Blanc ne sont pas des couleurs (j'ai des tubes de peintures noir et blanc perso…).

Cela dit, en art, les couleurs primaires sont jaune, magenta et cyan, alors qu'en physique les couleurs fondamentales sont le vert, le bleu et le rouge.

C'est qu'en art, on parle des couleurs du spectre d'absorption et en physique du spectre d'émission.

Le blanc étant 100% d'émis et 0% d'absorbé (on est ébloui par un tshirt blanc) alors que le noir est 0% émis, 100% absorbé. L'élément le plus noir existant étant… un trou noir (il dévie et aspire la lumière), sinon un trou simple est noir.

gravatar
flop25 a dit :

l'électron ne tourne pas, il a juste une probabilité non-nulle d'être à certains endroits et une probabilité nulle partout ailleurs.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@flop25 #5 : dans le modèle quantique oui, mais ça n'empêche pas qu'il tourne sur ses orbitales dans le modèle des particules.

Après tout, s'il est décrit comme une particule, il doit avoir une position indéterminée (enfin, selon moi…). Le modèle ondulatoire de De Broglie propose les probabilités, et c'est la combinaison des deux qui complique les choses.

Le fait que les particules ont une composante ondulatoire et corpusculaire fait qu'ils combinent des propriétés des deux modèles…

Mais après, ça va au delà de ce que je sais…

gravatar
Anonyme a dit :

Joli l'article ! Cependant je suis pas d'accord pour :

Le blanc et le noir ne sont pas des couleurs.

Effectivement ce sont des contrastes.

Rectification:

La satellites et les fusées nous tombent sur la tête une fois en fin de vie.

A remplacer "La satellite" par "Le satellite"

Autre chose:

Écrire en gras sur un ordinateur consomme plus de courant électrique.


Tu dis: C'est vieux, c'est nul, c'est faux et c'est même plutôt le contraire.

C'est même plutôt le contraire ? Donc le fait d’écrire en gras sur un PC consomme moins ? :D !!

gravatar
qwerty a dit :

Ben, oui, écrire en gras consomme moins, car il y a plus de pixels noir !

gravatar
Neodiablo a dit :

Je serais très intéressé que tu nous expliques le moment angulaire (j'irais regarder la page wikipédia quand j'aurais le temps) ne serait-ce que pour enfin comprendre cette blague de XKCD
http://xkcd.com/162/  :)

gravatar
Rolinh a dit :

Ben, oui, écrire en gras consomme moins, car il y a plus de pixels noir !
Ah ben en voilà une bonne blague à rajouter :P

Plus sérieusement: cela dépend de la technologie d'écran utilisée. Pour les LCD, qui sont une majorité je pense, cela consomme autant d'afficher un pixel blanc qu'un pixel noir. La raison est simple: un écran LCD fonctionne sur le principe d'un rétro-éclairage blanc qui éclaire une matrice de cristaux liquides qui, soumis à une certaine tension électrique, laissent passer la lumière ou pas. Pour du noir, on a donc simplement les cristaux orientés de tel sorte qu'ils ne laissent pas passer la lumière ce qui ne veut pas dire que le rétro-éclairage est éteint...
Voilà un article qui à l'air assez bien fait qui en parle.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Fayçal #8 : je ne suis toujours pas OK.
Si le blanc et le noir sont des contrastes, alors le vert clair et le vert foncé aussi.
Il faut pas confondre la couleur et l'intensité de la couleur : le blanc est un mélange de toutes les couleurs dont l'intensité est maximale. Le noir c'est ce même mélange sont l'intensité est minimal.
Le jaune, est un mélange ou l'intensité du Vert et du Rouge sont max alors que celui du bleu est nul.
C'est tout corrélé, mais je persiste à penser que le blanc est, dans l'absolu, une couleur. À moins que vous me donniez la preuve du contraire.

@Rolinh #15 : anéfé, ça dépend du type d'écran.
Les vieux moniteurs à tube cathodique bombardent d'électrons une couche de poudres fluorescentes. Sous cet effet, les différentes poudres émettent de la lumière R, V ou B. Si on veut du noir, il suffit de ne pas balancer d'électrons, donc de ne pas alimenter le canon à électron. Donc ça consomme moins d'électrons.

Sur les écrans LCD (à cristaux liquides), tout est expliqué sur ton lien. C'est tout à fait ça : c'est une histoire de polarisation de la lumière (sens des oscillations).
En tordant les cristaux plus ou moins sous l'effet d'une tension électrique, il y'a plus ou moins de lumière qui passe.

Et ici, une tension aligne les cristaux, et la lumière ne passe pas : le pixel est noir, donc le noir consomme plus que le blanc.
Pour les écrans Plasma, ou Oled je sais pas…


@Neodiablo : #10
Il y'a un théorème qui se nomme la conservation du moment angulaire. En gros, c'est la quantité de mouvement rotative qui est conservé.

Pour un déplacement linéaire : la quantité de mouvement "p" vaut = p = masse × vitesse.
Donc si deux objets P1 et P2 ont la même quantité de mouvement, ça veut dire que m1 × v1 = m2 × v2.
Si l'objet 1 est beaucoup plus lourd que l'objet 2, alors il doit aller moins vite pour avoir la même quantité de mouvement.

Le moment angulaire, c'est la même chose appliquée au mouvement de rotations : tu peux avoir un objet effilé (un crayon) ou un objet aplati (un CD-ROM). Ici, ce n'est pas la masse de l'objet qui compte, mais son écartement vis à vis de l'axe : L = R² × w ou R est le rayon, et w la vitesse de rotation

C'est pour cette raison qu'une patineuse tourne plus vite quand elle replie ces bras, et qu'elle tourne moins vite quand elle écarte ses bras : sa masse étant répartie à l'extérieure : si R augmente, w diminue afin de garde L (le moment angulaire) constante.

Sur XKCD : il y'a en plus la conservation du moment d'une système complexe composé de plusieurs éléments en rotation : la terre et la fille. Si la fille tourne dans un sens, elle crée un moment. Pour garder constant le moment angulaire total (terre+fille), le moment de la terre diminue, donc il ralentie (donc la nuit est plus longue, d'où la dernière phrase).

Revenons-en à l'eau dans l'évier : avant de déboucher l'évier, les particules (molécules d'eau) sont légèrement en mouvement (en légère rotation) autour du trou pour le moment bouché. En débouchant, l'eau se rapproche du trou : leur vitesse de rotation autour du trou augmente (conservation du produit Rayon² × vitesse).
Appliques ceci pour l'ensemble des molécules, et c'est toute la masse d'eau qui se met à tourner formant un siphon.
Si l'eau est parfaitement immobile au début, ceci ne se passera pas, et l'accélération de Coriolis sera seule en jeu. MAIS : sous l'action de Coriolis, les particules ont tout le temps un mouvement, et donc la conservation du moment angulaire amplifie tout ça et prend le relai.
Si l'eau est parfaitement calme, c'est bien l'accélération de Coriolis qui détermine le sens de rotation de l'eau (sens anti-horaire, au nord).

Il faut attendre un long moment avant de tout stabiliser, donc quand dans la vie courante on vous dit que Coriolis provoque des tempêtes dans les baignoires, c'est FAUX : les conditions initiales ne sont pas réunies. En laboratoire et en théorie, c'est vrai, mais pas dans la vie de tous les jours : dire « hé, regardes la force de Coriolis qui va faire tourner l'eau dans cette bassine » est totalement idiot.

gravatar
r2-d4 a dit :

Je me sent un peu con après rédigé tout un article là dessus :O.
:D

Pour ce qui est du noir est du blanc :

En fait je te récite des vieux cours d'art plastique de collège, je me souviens que c'est ce qu'on m'a dit, après...

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Oui, et ce que tu dis n'est pas faux, c'est juste que c'est au niveau de l'art. Moi je parle au niveau de la science.

Ça doit être ça le débat sur le blanc et le noir : tout le monde n'est pas sur la même longueur d'onde. Entre peintre, tout le monde dira que le Cyan est primaire, alors entre scientifiques, le Cyan est une couleur secondaire.

L'histoire du blanc/noir, ça doit être comme les couleurs primaires (RVB en science, CMJ en art) : un débat ou les deux parties ont justes dans l'absolu, mais ne sont pas d'accord sur le fond.

Après, c'est mon avis dans l'article (et sur ce point précis ça ne reflète pas la vérité absolue).
Je vais demander l'avis de Chuck Norris, s'il veut bien se rabaisser à vouloir se laisser poser une question…

gravatar
clog33k a dit :

Bravo pour le billet et je vote pour à propos de " la conservation du moment cinétique".

gravatar
Guenhwyvar a dit :

De l'autre coté du Soleil, il y a une seconde Terre, identique à la notre, sur la même orbite mais que l'on ne voit jamais (car constamment caché par le Soleil).
Ouais, nan mais là, aussi, tu ressors des trucs super vieux… Du coup, t'as oublié :
— la Terre est plate ;
— le Soleil tourne autour de la Terre ;
— la Terre est au centre de l'univers…
Et en fouillant un peu, tu devrais pouvoir trouver un truc sur la face cachée de la Lune.

gravatar
Neodiablo a dit :

Merci beaucoup tout est plus clair maintenant. Concernant XKCD j'avais pressenti un truc dans ce goût là mais bon c'est quand même mieux avec de la théorie scientifique derrière ;).

gravatar
r2-d4 a dit :

Ouais, nan mais là, aussi, tu ressors des trucs super vieux… Du coup, t'as oublié :
— la Terre est plate ;
— le Soleil tourne autour de la Terre ;
— la Terre est au centre de l'univers…
Et en fouillant un peu, tu devrais pouvoir trouver un truc sur la face cachée de la Lune.


XD

gravatar
brabsster a dit :

" La fin du monde en 2012.

Même plus drôle. C'est pas parce que votre agenda n'a plus de pages qui votre vie va s'arrêter pour autant. En attendant, les vendeurs d'abris anti-fin-du-monde se remplissent les poches. Et les scénaristes de films pourris aussi."

laissez les gens y croire, on sera certainement débarrassé d'une sacré bande d'illuminées aux alentours de cette date
cela dit le film "2012" m'a tout de même bien divertit, les arches roxx

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@guenhywar : je lai écouté recement, c'est pour ça^^

Sinon, je pense que la terre est au centre de l'univers moi aussi : l'univers est infini, dont chaque point est un centre. Et particulièrement la Terre :p

Mais elle n'est pas centre du système solaire, ni de la voie lactée. Elle est centre de l'univers observable aussi, et cela est vrai par définition.

gravatar
chlore a dit :

Dans le même ordre d'idée, est-ce que l’expression "les sons montent" est correcte ?
J'ai jamais trouvé d'explication convainquante. Sur la page wikiepdia, il y a une explication http://fr.wikipedia.org/wiki/Onde_acoustique, mais est-ce perceptible à notre echelle.
Si je me met au 3e étage d'un immeuble j'entendrais plus fort les voitures, par exemple, qu'un personne personne au rez de chaussé ?
La distance atténue aussi le son, donc lesquels de ces 2 phénomènes influence plus notre perception.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

En fait, les ondes venus du sol ne peuvent pas descendre (ils sont réfléchis par le sol) donc montent forcément.

Ensuite, en hauteur, seuls les sons graves nous parviennent (c'est la distance à la source qui compte, pas forcément laltitude), et un son grave et sourd est perçu plus fort qu'un son aigu.

La distance atténue les sons : oui, et les sons aigus sont plus atenuée Que les graves.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Ps : il est aussi possible que ça parle de la hauteur du son, comme on dit en musique. La hauteur, le timbre du son, toussa.

gravatar
chlore a dit :

J'avais pas pensé aux sons réfléchis par le sol.
Sur la page wikipedia (dsl, il y a une erreur sur le lien de mon 1er com) il est écrit :

"le son se propage moins bien à l'horizontale que sous des angles montants à cause du changement de densité. (Cette propriété est prise en compte dans la conception des théâtres en plein air depuis l'antiquité) "

Voici le bon lien :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Onde_acoustique

Je ne pense pas que ça parle du timbre du son.

Mon appart est au 4e étage et j'entends mieux le chien du voisin d'en face, que les habitants du 1er. Mais c'est normal, car il y a des obstacles pour eux alors que j'ai la vue direct sur le jardin du dit chien ;-)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Ah :
Le son se propage moins bien à l'horizontale que sous des angles montants à cause du changement de densité

Ceci est l'effet de Mirage, mais appliqué à l'onde sonore : c'est le mirage acoustiques.

En fait, vu qu'il y'a un gradient (variation) de densité sur l'axe montant, le sens de propagation de l'onde sonore est courbé vers le haut : le son monte.

Du coup, si tu est au 3eme étage, un son peu sembler être au même niveau que toi, alors qu'il vient en fait d'en bas.

Les mirages optiques, c'est exactement pareil (les deux - son et lumière - obéissent aux lois de propagation des ondes) : la lumière se courbe sous l'effet du gradient de densité (due à la température) et on voit une image à un endroit où l'on ne devrait pas la voir.

Voici une vidéo (en anglais) sur le sujet : [http://www.youtube.com/watch?v=6x52290in9w]

Donc le son a bien tendance à monter (la trajectoire se courbe vers le haut). Ceci dit, je ne suis pas certains que ce phénomène soit visible à de petites échelles.

gravatar
GreyWerewolf a dit :

@ flop25 #5

Un électron a une probabilité de 1 d'être quelque part dans l'univers avec une plus grande densité de probabilité de présence dans les orbitales atomiques/moléculaires.

Il ne tourne pas à proprement parler (pas selon le modèle électronique en vigueur ;) ) mais tourne sur lui même (moment de spin).

Si on confine l'électron là où il a 99% de chances d'être, on se rend compte qu'il n'entoure alors plus l'atome, sauf dans les orbitales ns. Excluant alors les orbitales p, d et f. Un électron "commun" ne peut pas alors tourner autour de son noyau (il y a quand même pas beaucoup de place dans les orb s) ;)

Par contre, la gravitation n'a rien à faire là, nous n'avons que des moments cinétiques et attractions/répulsions électroniques ;)

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

La gravité entre en jeu (les particules ont une masse après tout), mais cette interaction est totalement négligeable. Me trompe-je ?

PS : quand je disais (dans mon article), qu'il "tournait autour du noyau", je parlait du modèle non statistique, qu'on nous apprend à l'école (ou dans C'est Pas Sorcier). Le terme "gravite" est faux, même sur ce modèle.

On devrait dire "l'électron a une grande chance de se trouver sur une sphère autour du noyau (je parle du nuage électronique dans son ensemble, car la forme des orbitales atomiques est étrange.

Tellement étrange, que je nommerais ça plutôt des "zones où se trouvent un électron" (chaque "tache" est en fait une zone propre à un électron où il doit se trouver. Deux électrons ne peuvent pas être au même endroit, principe d'exclusion de Pauli)

(histoire de rester compréhensible et ne pas perdre tout le monde, même si je le suis^^)

gravatar
GreyWerewolf a dit :

Carrément négligeable la gravitation est ;)

Et pour avoir tâté de la chimie théorique, le calcul des OA (orbitales atomiques) peut paraître étrange, mais c'est calculé, ça ne sort pas d'un esprit un peu vague ;)

Petites précisions: zones où les électrons ont le plus de chances de se trouver (on avait calculé la proba de trouver ses électrons en chine, et c'était non nul :D) et il peut y avoir deux électrons par lobe, mais pas de même spin (sens de rotation grosso modo)

Après, ça part assez pointu, mais il ne reste que la gravitation a à peu près autant à voir sur les électrons que la gravitation d'un poisson sur mercure... ^^"

Si jamais je remet la main sur mon prog de chimie, je ferais des jolies images d'orbitales pour wiki, parce que celles-là sont pas belles du tout :s

gravatar
Guenhwyvar a dit :

@Le Hollandais Volant : Je croyais que l'univers était en constante expansion, moi. Comment il peut être à la fois infini et en expansion ? L'infini de maintenant est plus grand que l'infini d'y a une heure ?

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

L'infini en math, c'est l'infini.
En physique, l'infini est quelque chose de très grand. Quand on dit qu'un résultat physique de 10000/0,0003 est infini, c'est à l'échelle considéré : par exemple des ampères ou des joules, c'est presque infini.

L'univers contient tout (par définition), donc il n'a pas d'extérieur ni l'intérieur. Il n'a pas de limites, donc est infini (par définition d'un "objet" n'étant pas fini). CQFD maladroitement.

gravatar
sir.chamallow a dit :

Tu écris tes articles avec dragon ou quoi ? Ca me prendrais au moins une semaine d'écrire un billet aussi long... Respect.

Sinon citation de geek: Y'a pas screenshot (y'a pas photos). dans le sens "ah ué completement ya pas photos" ou encore "tu as raison"

bon je troll là...

gravatar
Alain Ternaute a dit :

On flotte dans l'eau,[...] il est impossible que l'on coule en se débattant dans du sable mouvant.Exact sinon, à ce compte là, l'eau aspire aussi tout ce qui tombe dedans.
Par contre, on se noie dans l'eau et on s'enfonce dans les sables mouvants. Or, à ça, je n'ai pas d'explication... Tu en as une ?

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

On ne s'enfonce pas dans du sable mouvant.

Juste un petit peu. Un glacon flotte dans l'eau, mais il a une partie imergée, tout comme nous dans l'eau.

Une noyade, c'est quand on respire de l'eau : l'eau ne contient que trop peu d'oxygene pour les humains et animaux terrestres pour vivre.

gravatar
Alain Ternaute a dit :

On ne s'enfonce pas dans du sable mouvant.Euh !? Ben si ! Je crois qu'il suffit de bouger pour s'enfoncer tout-à-fait. Comme dans l'eau : 80% de mon corps est submergé (expérience perso, après ça dépend peut-être des personnes). Il me reste juste de quoi respirer... Sauf si je bouge... Gloup ! Dans l'eau c'est rapide : un coup de rein et je sors reprendre ma respiration. Dans le sable mouvant, c'est plus long. Arf ! C'est horrible quand on y pense... >_<

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Le sable mouvant à une densité d'environ 2 fois celle de l'eau (c'est un mélange homogène d'eau et de sable).

Il n'est physiquement pas possible de s'enfoncer dedans complètement. ensuite, tout dépend de la partie du corps qui reste émergé...

Ensuite le danger vient en effet de la difficulté d'en sortir : le sable humide est considérable comme un fluide non-newtonnien, plus on tire, plus ça nous retient et donc plus il est dur de se retirer du sable), c'est dangereux si la marrée monte...

Les commentaires sont fermés pour cet article