criminal

HADOPI…

Ce que les politiks corrompus, les industriels de la culture et les artistes en ont dit avant sa mise en place :
  • Que c'était génial
  • Que fini le téléchargement
  • Ils sont même allé à dire que ce n'était pas du flicage, et que HADOPI serait utile.
Ce que les internautes en ont pensé : avant :
  • Que ce serait inutile, ça ne changera rien au piratage bien au contraire.
  • Que ça serait un prétexte au flicage
Ce que les artistes (que HADOPI sont censé protéger) et les citoyens se disent maintenant :

Tiens, n'était-ce pas ce que les internautes (premiers concernés) avaient prédit ? Mais ne nous étonnons pas : ceci, c'est ce que Sarkozy appelle "le dialogue" entre les élus et les citoyens.

En bonus, une photo de notre chère HADOPI. Et un autre lien gerbant à propos de l'HADOPI espagnole.

image de Maccio Capatonda

6 commentaires

gravatar
qwerty a dit :

C'est l'arroseur arrosé hein !
bien fait !
Manque plus que l'etat arrette la loi lopssi et on à de la chance !

gravatar
pfro35 a dit :

La finalité d'hadopi n'est pas d'empêcher le téléchargement ni de poursuivre les pédophiles (raisons officielles).
Pour ce qui concerne le flicage, il n'y a aucun doute et ce n'est que le début.
L'information était jusqu'à présent le domaine réservé des médias officiels et internet est arrivé avec des sites journalistiques, ou pas, et un autre discours.
Ce qui dérange est là. Le lavage de cerveau de la télé devient mois efficace.

gravatar
Zaraskana a dit :

Maintenant, ils sont en train de se poser la question du DPI pour Hadopi 3...

Sont fort hein, ils montrent enfin où ils voulaient en venir

gravatar
r2-d4 a dit :

AHAHAHAHAHAH !!
Je le savais ! On le savais !enfin presque tout le monde le savais !

gravatar
scout123 a dit :

Vite vite vite, il faut installer Tor et GPG ! Vu que la censure risque fort de se passer sur ce genres de sites...

gravatar
Zaraskana a dit :

Je viens de voir ton Bonus, On se croirait dans un musé d'antiquité avec options fouille archéologique issue de l'ancien monde...
Bouark...

Les commentaires sont fermés pour cet article