big brother apple

Microsoft copie Apple, et ce, même quand les idées sont mauvaises.

Apple censure tout ce qu'ils n'aiment pas dans l'app store et Microsoft veut faire pareil.

Franchement, c'est quoi leurs problèmes chez eux ?
En faisant ça, ils se rendent maître de votre appareil : ils décident de ce que vous avez le droit de faire ou pas avec vos affaires : ces entreprises réduisent nos libertés.

Bientôt, on va voir aussi des constructeurs de voitures qui nous interdiront de prendre certaines routes (menant vers un garage concurrent par exemple), ou des téléviseurs qui refuseront de fonctionner si on ne fait pas un quota de publicité obligatoire : c'est insensé.

Il est temps qu'ils arrêtent de penser et de choisir pour moi ! J'ai un cerveau, merci.

Ce foutage de gueule doit cesser : n'achetons plus aux entreprises qui veulent nous commander ou nous contrôler. Favorisons, au contraire, la liberté : la liberté d'utilisation (faire ce que l'on veut), la liberté de regard (voir comment ça marche) et la liberté de distribution (revendre ou se débarrasser de l'objet). Il faut leur faire comprendre qu'ils n'auront jamais le contrôle sur nous : jamais. Pas tant que nous ne cèderons pas.

Aujourd'hui, il est possible d'utiliser de ne plus subir subir la pression de ces boîtes-là. Il est possible d'avoir accès aux mêmes ressources numériques sans que l'on nous dicte notre conduite. On n'a pas besoin de se payer pour se faire emprisonner par ces géants !
On peut être libre sans avoir une conduite dictée : il suffit juste de choisir :

Voulons-nous penser par nous-même et être libre OU préférons-nous être privé de notre condition humaine qui est d'avoir un avis et une conscience ?

Credit image : Robo lasers

3 commentaires

gravatar
Rochdi a dit :

Salut!
Je crois que tu as raison...que nous devons combattre ce genre de marketing!
mais tout de même si ceci ne concerne que les contenus pornographiques...je ne vois,de ma part,aucun problème là-dessus.

gravatar
flop25 a dit :

La pornographie est un business florissant. il suffit de la mettre hors de portée du public.

Tu as parfaitement raison... le virtuel est régi par pas mal de règles absurdes qui transposées dans des cas réels deviennent ridicules. http://www.korben.info/comment-hacker-sa-tondeuse-a-gazon.html)

Stop au mercantalisme Oui à la liberté de l'utilisateur !

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

@Rochdi : Moi non plus rassures toi, mais c'est pas une raison.
C'est à l'utilisateur de décider ce que son téléphone peut ou ne peut pas contenir, pas au fabricant.

Que dirais-t'on si on achète un frigo et que celui ci refuse de fonctionner car on y met trop de boissons alcoolisés ou que des sucreries sous prétexte que "c'est pas bon pour la santé" ou "c'est pas équilibré" ? Si y'a des gens qui ça intéresse, et qui ont besoin d'un "big brother" pour les surveiller car ils ne sont pas capable de le faire eux même : ok, mais c'est pas mon cas.

Autre exemple : l'iTouch ne fait pas Adobe Flash : Apple le refuse, sous prétexte que c'est mauvais pour la batterie : ben c'est assez handicapant sur l'iTouch, de ne pas l'avoir (une partie du site de mon école est bloqué, la section "emploie du temps" entre autres). L'autonomie j'en ai rien à cirer : je peux le recharger quand je veux.
Apple à décidé pour nous que l'autonomie était prioritaire sur l'autonomie (l'autonomie, ça donne une bonne image des produits d'Apple). C'est ce genre de truc qu'il faut bannir.

J'ai un seul produit Apple : et c'est aussi le dernier.
(Si j'ai un iPod, c'est que ce fut le seul appareil de poche qui fasse Wifi, sans être un téléphone et qui soit assez disponible que j'ai trouvé - j'ai peut-être mal cherché aussi...)

@flop25 : excellant la tondeuse :D ! Mais des tondeuses automatiques, ça existe aussi (c'est juste cher). Sinon, une chèvre ça doit le faire non ? Mais c'est moins geek^^, j'en parlerais à mon frère, puisque c'est lui qui est en charge de tondre l'herbe à la maison.

Pour en revenir au sujet : En revanche, je ne suis pas contre que l'on puisse nous même bloquer certains contenus (porno, jeux d'argent...) ou certains éléments (flash, scripts, publicité). Mais c'est à l'utilisateur de voir.
Idéalement, ça se ferait avec une interface protégé par un mot de passe des parents, par exemple. Mais pas une multinationale qui prend ceux qui la nourrisse pour des vaches à lait.

Les commentaires sont fermés pour cet article