pellicule photo

Google a libéré le codec VP8, qui devient donc open-source, quelques semaines après son rachat.
Je vous laisse lire l'article de Seb pour ce qui est de la comparaison avec les autres codecs ou pour les avantages/inconvénients. Je vais simplement revenir sur ce que cette libération représente pour le web.

Les langages WEB (HTML/CSS/JS…) furent crées et laissés open source pour permettre à tout le monde de l'utiliser, aussi bien en tant que « codeur » qu'en tant « qu'internaute ».
Si ces technologies n'étaient pas libres, le web n'en serait certainement pas au niveau actuel ! C'est grâce à la liberté de ces langages que le web s'est si bien développé.

Le futur de ces langages (HTML-5 notamment) prévoit de nouvelles choses pour le web : l'audio et la vidéo notamment. Pour le moment ces deux éléments n'existent qu'avec la technologie Flash (dans Youtube par exemple) et des codecs comme H.264, MP3 : ce sont des technologies propriétaires et donc non libre : ce n'est pas compatible avec l'idéologie d'un web accessible pour tous.
Il fallait donc un codec audio/vidéo qui soit lui aussi libre.

Le W3C n'a pas voulu imposer un codec "standard", du coup deux formats se sont portés candidats : H.264 (qui sera payant en 2011) et Theora (libre pour tous mais que peu d'acteurs du web supportaient).

Avec VP8, c'est un troisième codec qui se porte candidat : il est open-source et donc compatible avec l'idéologie d'un web ouvert (aussi Firefox (qui ne veut que du libre) pourra l'utiliser en natif, contrairement à H.264).
Ce que VP8 a de plus que Theora, c'est qu'il est soutenu par Google, qui est le poids fort du web aujourd'hui. Du coup, le H.264 n'est plus intéressant. Le fait que Google libère ce codec assure au web une liberté (qui aurait été compromise avec H.264), une accessibilité (tout le monde ne peut pas payer une licence H.264 de 5 million de dollars) et une compatibilité (les éditeurs de navigateurs n'auront pas d'excuse pour ne pas le supporter) et c'est un bond en avant pour un web du futur aussi libre qu'il a toujours été.

Avec Google, soutenu par Mozilla, nVidia, Opera et même Adobe, poussant le VP8 pour imposer un standard libre, on peut être certain qu'il sera adopté, que MPEG-LA (détenteur de H.264) le veuille où non !

Bon, pour le moment, VP8 est encore jeune, et il serait encore un peu brouillon, mais c'est de très bonne augure pour la suite (Opera, Chrome et Firefox le supporteraient déjà presque) !

image de {dpade1337}

3 commentaires

gravatar
Ouranos a dit :

Je te corrige : Si les protocoles et les langages qui font le web n'avaient pas été libres dès leur création, Internet ne serait pas né.

gravatar
Le Hollandais Volant a dit :

Attention quand même : ne confond pas "Internet" et le "web". Le premier est le réseau permettant à tous les ordinateurs de communiquer, le second permet à un internaute de visualiser des pages dans un format approprié.

Le web n'est qu'un des nombreux protocoles existants. Et il s'utilise dans un navigateur. Contrairement au protocoles imap (Email) ou ntp (serveur de temps) par exemple.

D'ailleurs, la première transmission sur l'Internet date du début des années 1970. Le web n'apparaît que 15 ans après, et Berners Lee développe son Html qu'en 1989.

Ensuite, il est vrai que si la base des transmissions informatiques entre les ordinateurs ne furent pas libres, le TCP/IP entre autre, l'Internet serait resté aux mains des grosses entreprises et le web ne serait pas né.

gravatar
Anonyme a dit :

Oui, comme dit Timo;

Le web n'est qu'un des nombreux protocoles existants

Et INTERNET le réseau ;)

Les commentaires sont fermés pour cet article