login sreen chrome os

Il me fallait (pour l'école) faire une capture d'écran sous 3 systèmes d'exploitations différents. Windows + Linux : ça fait 2. Pour le troisième, le prof s'attendait surement à Mac OS-X, mais j'allais pas le pirater juste pour ça :-). Ce fut donc une bonne raison de tester personnellement Chrome OS, comme je me l'était promis.
Hop, je télécharge une image Virtual Box (pour la faire tourner dans une machine virtuel), je crée une machine virtuelle, la lance, et en 10 secondes, l'écran de connexion de Google Chrome OS est là ! C'est très rapide ! Ensuite, je me logue, et un instant plus tard, je me trouve devant le navigateur Google Chrome.

Voilà : c'est tout. Il n'y a rien d'autre. Rien. C'est juste un navigateur Web en plein écran. Y'a pas de bureau, pas de logiciels, pas de barre des taches, rien. C'est donc uniquement bon pour utiliser les sites comme Google Docs ou d'autres applications en ligne. Le système de Google est donc uniquement fait pour le cloud computing, le « tout en ligne » donc.

Le seul avantage que je vois moi, c'est que c'est rapide, très rapide, même dans une machine virtuelle : le démarrage, la connexion, l'affichage des pages web… tout se fait incroyablement vite ; mais pour le reste… Tout ce tapage médiatique autour d'un navigateur web en plein écran, bof bof…

M'enfin… Si y'a des personnes qui peuvent trouver ça utile, pourquoi pas. C'est pas mon cas, ça c'est clair.

En bref, si vous vouliez tester Chrome OS, passez votre chemin : y'a rien à voir. Téléchargez Google chrome, installez-le, lancez-le et faites F11, vous aurez exactement le même résultat.

C'est pas pour rouspéter ou râler contre Chrome OS, mais même si j'avais entendu des trucs sur Chrome OS (et pas trop en bien), je suis un peu déçu quand même… Je ne m'attendais pas à ça tout de même…
Bref, Google Chrome OS n'est pas destiné à quelqu'un comme moi. Fallait oser… Google a osé. Espérons pour eux que ça marchera, moi je préfère garder une vraie distribution Linux.

credit image : shizhao

Commentaires fermés

Les commentaires sont fermés pour cet article